Découverte d’un important gisement de cuivre à Kamoa RDC

1 avril 20150 Commentaire

Le sol de la République de Congo est riche en métal rouge. C’est d’ailleurs, l’une des ressources du pays. Tout récemment, le gouvernement a répertorié un important gisement de cuivre à Kamoa, dans le Sud du Katanga. Une bonne nouvelle en cette période où les estimations de la réserve mondiale de cuivre  sont aux environs de 480 à 600 millions de tonnes. Cette découverte a été publiée par Ivanhoe Mines, une entreprise qui détient 68% des parts, contre 32% pour la compagnie publique Gécamines.

nr3-17012013

La RDC a perdu sa place de premier producteur de cuivre mondial depuis quelques années, mais avec ce nouveau site, elle fera partie des 10 premiers producteurs de métal rouge à l’échelle planétaire. En outre, l’exploitation de cette mine lui apportera des millions de tonnes supplémentaires pour approvisionner les pays consommateurs comme la Chine et les Etats-Unis (en savoir plus sur l’état économique actuel du cuivre).

A qui profite le cuivre de Congo ?

ivanhoe

 

Le premier directeur général adjoint du FMI était en visite de la RDC du 5 au 7 mars. Il s’est plutôt réjoui de l’état économique de pays qui a effectivement. Pourtant, cette croissance ne profite pas à toute la population. Au contraire, cette dernière souffre de la pollution engendrée par l’exploitation des mines de cuivre. Avec le nouveau gisement à Kamoa, la pollution va s’empirer. Dans le but d’améliorer cette situation, les observateurs estiment qu’il faut lutter efficacement contre la corruption et le retournement des deniers publics, sans cela, l’abondance en cuivre au Congo ne serait même pas en mesure d’améliorer les conditions de vie de la population locale.

« Le cuivre serait-il la monnaie de demain ?
Le cuivre voit du rouge »

Laissez un commentaire :