Le cuivre s’envole face à la chute de l’or

Si le métal jaune a considérablement chuté au début du mois, le métal rouge s’est envolé de son côté. La baisse des cours des métaux précieux était profitable aux cours du cuivre ainsi qu’à d’autres métaux de base.

La chute de l’or a eu des répercussions sur le marché Boursier. Quand le dollar Américain a pris son envol, le cuivre n’était pas très loin derrière lui bien qu’il soit loin de l’égaler. Toujours sur les traces de l’or, l’argent a également reculé jusqu’à atteindre les 15 dollars l’once. Hormis la devise américaine plus forte, une offre abondante continue de peser sur le prix du pétrole, car certains pays de l’Opep (organisation des pays exportateurs de pétrole) refusent de réduire leurs offres.

La baisse de l’or joue en faveur des métaux de base

charting

A la fin du mois d’octobre, les prix des métaux échangés au LME se sont clôturés à la hausse. Cette tendance haussière a été soutenue par le nouvel assouplissement monétaire annoncé au Japon. Selon les économistes de Commerzbank, la progression des métaux de base a été occasionnée par « l’optimisme économique et aux dernières mesures de liquidité de la banque centrale japonaise ».En outre, plusieurs métaux de base ont atteint des plus hauts de quelques semaines dont l’aluminium, l’étain, le nickel et le zinc.

Le cuivre atteint un haut depuis six semaines

615x200-ehow-images-a05-bd-ok-invest-copper-pennies-800x800

Quant au cuivre, il a atteint un plus haut depuis six semaines le mercredi 29 octobre, soit, 6.835,50 dollars la tonne. Soit le lendemain du Hudge Fund qui a rafle le stock du LME que nous avons rapportée dans cet article.  Si le prix du métal rouge a augmenté, c’est qu’une grève dans la mine de Grasberg en Indonésie a été annoncée. Il s’agit de la troisième mine mondiale de cuivre. Par ailleurs, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s’échangeait à 6.720 dollars au London Metal Exchange à la veille d’Halloween, le vendredi 31 octobre.

Il faut dire que les métaux de base ont pu résister à la hausse du dollar Américain. En revanche, elle pèse sur les matières premières libellées dans la devise américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.