Chuquicamata, la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert

17 janvier 20140 Commentaire

La mine de Chuquicamata se trouve au nord du Chili, dans le désert d’Atacama. Cette mine à ciel ouvert est formée de gradins de 50 m de large sur plusieurs kilomètres de longs. Elle est considérée comme étant la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde. En effet, la Chili est le premier producteur mondial de cuivre, et la mine de Chuquicamata renferme 13% de la réserve mondiale de cuivre.

Historique de la mine

xavier010

Ce sont les atacamas qui ont été les premiers à exploiter les richesses de cette mine. D’ailleurs, le mot « Chuquicamata » provient de la langue aymara, qui sont les premiers peuples installés au Chili. La mine de Chuquicamata est passée par plusieurs mains depuis 1979. Mais actuellement, c’est l’entreprise Codelco qui est en charge de l’exploitation minière.

Près de la mine, il est possible de trouver une ville complètement déserte, une ville fantôme. Les habitants ont été contraints de quitter leurs maisons du fait de la pollution qui émanait de la mine. Mais ils se sont installés à Calama, situé à 15 km de la mine pour éviter tout exposition aux effets de la pollution minière.

La pollution liée à l’extraction du cuivre

37_big

On recense près de 10 000 salariés qui travaillent 24h sur 24 dans cette mine. Cependant, l’exploitation minière n’est pas sans conséquence sur l’environnement. La pollution qui règne au Chili est essentiellement provoquée par l’extraction intensive de cuivre. L’atmosphère, l’eau et les sols sont les principaux victimes de cette pollution ambiante. Effectivement, les particules de sulfate et d’asrsenic contenues dans le minerai de cuivre se propagent dans l’air, provoquant ainsi diverses maladies respiratoires.

Laissez un commentaire :